Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal de détox

Journal de détox

Vaincre les addictions


51ème jour

Publié par Taedwyn sur 20 Juin 2008, 19:50pm

Catégories : #Arrêt du tabac

Pas de nouvelles hier parce que trop fatigué pour écrire une ligne. J'ai l'impression que mes coups de pompes me reprennent en plus de la fatigue accumulée ces dernières semaines ...
Ce que je vis actuellement fait partie de ces moments stressants qui peuvent nous faire craquer à la moindre anicroche. Quand j'ai programmé cet arret en avril dernier, je savais que cette période serait plus qu'un test, une véritable mise à l'épreuve.
Pour le moment, cela se passe plutôt bien. Le speed au boulot devrait commençer à redescendre courant de semaine prochaine et s'il ne se passe rien de fâcheux d'ici là, non seulement je me sentirai heureux d'avoir franchi cette étape et je pourrais fêter mes deux mois d'arrêts ( enfin fêter, façon de parler ! ).

Durant ces journées trés actives ( j'organise différents types d'événementiels ou je suis en perpetuel relation intime avec mon portable, mon fixe et mon fax ) je ressens de vrais automatismes de fumeur. Les pauses sont dures à gérer car je ne peux plus vraiment dire : " Je finis ma clope et j'arrive " ... quand on m'appelle pour une question ou un problème.
Du coup, je fais moyennement gaffe à ce qui passe ici et là ( kinder, bounty, m&s et autres cochonneries ) mais franchement je m'en fous un peu parce que je vois bien que cela m'aide à gérer sur le coup et que vu le sport que je fais, j'arrive à équilibrer l'ensemble.
Et puis personnellement, je n'ai jamais eu de problème existenciel avec la prise de poids.
Je pense que quand j'aurais le temps de gérer mon alimentation et le reste ( c'est à dire dans une petite quinzaine de jours ) tout cela rentrera dans l'ordre.

Aujourd'hui, en regardant autour de moi, je me suis focalisé sur une jeune femme ( plutôt jolie au demeurant ) qui fumait sa clope comme si sa vie en dépendait, en inspirant fortement, et recrachant la fumée avec une sorte bonheur contrarié. A ce moment là, j'ai eu pitié d'elle.
Cela ne m'était jamais arrivé de ressentir cela à ce point là.
Une sorte de détachement profond est en train de s'opérer.
Aujourd'hui, ça me parait simple ... mais pas forcément facile.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents